Character design

 

IDENTITÉ VISUELLE

L’une des forces d’Equinox vient de l’attention particulière donnĂ©e aux costumes. Grâce Ă  une identitĂ© visuelle forte, les membres de la ConfrĂ©rie sont tous facilement reconnaissables. Le orange qu’ils arborent fièrement est une couleur relativement peu reprĂ©sentĂ©e en GN, ce qui leur permet de se dĂ©tacher de la masse de joueurs.
Code vestimentaire

DĂ©couvrez notre galerie d’inspiraiton Pinterest!

Accédez à la galerie des costumes des aventuriers de la Confrérie:

Chaque aventurier se doit de respecter

Les fondamentaux

Les quelques règles ci-dessous permettent de créer une unité générale forte, tout en laissant une grande marge de manœuvre à chaque joueur.

Couleurs

La colorimĂ©trie gĂ©nĂ©rale des costumes d’Equinox est inspirĂ©e des couleurs chaudes de l’automne. Le orange est la couleur identitaire des aventuriers. Elle apparaĂ®t sur chacune de leur tenue et est associĂ©e Ă  des teintes terra cotta, bordeaux et ocre. Le brun remplace le noir pour les Ă©lĂ©ments basiques, liant ainsi les couleurs entre elles dans une palette proche de celle qui compose une forĂŞt flamboyante.

Armures

Toujours dans un esprit “peuple de la forĂŞt”, le tissu et le cuir composent l’essentiel des tenues des habitants de Cliabhan. Les guerriers se distinguent souvent par la qualitĂ© de leur armure de cuir, certains artisans de l’île Ă©tant rĂ©putĂ©s pour leur incroyable travail ornemental de repoussage. Le mĂ©tal peut Ă©galement ĂŞtre prĂ©sent, mais avec parcimonie. On Ă©vitera le look “full armure shiny”, qui dĂ©tonnerait avec la nature environnante. Citons en exemple les Ă©cailles de mĂ©tal sortant de la forge de Seacht Lochan, teintĂ©es aux couleurs automnales pour s’accorder Ă  l’ambiance forestière.

Ornements

Les ornements peuvent être de toute sorte. Il n’y a pas de règles strictes, mais plutôt des tendances souvent liées aux coutumes de chaque clan. Alors que les elfes sylvains apprécient les tiares de cuir par exemple, les amazones se distinguent par leur amour des coiffes en plumes.

Les dĂ©tails et la multiplication d’accessoires participent Ă  crĂ©er l’unicitĂ© de chaque costume. Souvenir ramenĂ© de voyage, vestige d’une chasse inattendue, ou encore cadeau d’un proche, chaque objet a une raison d’être portĂ© par le personnage, une histoire qui pourra ĂŞtre racontĂ©e autour du feu.

Spécificités par races

Les humains

Les elfes

Les faunes

Les hommes-loups

Les humains sont avec les elfes, la communautĂ© la plus rĂ©pandue sur l’Ă®le. Ils ne possèdent pas de particularitĂ©s singulières et se diffĂ©rencient plutĂ´t par les spĂ©cificitĂ©s de certains clans.
Les forestiers représentent la majorité des humains présents sur Cliabhan. Ils sont habillés de vêtements pratiques, de tissus et de cuirs dans les teintes automnales si typiques sur toute l’île.
Les montagnards préfèrent vivre entre eux, et défendent farouchement leurs domaines. Ils portent des fourrures à profusion et peu de métal. Leur attachement aux anciennes traditions se reflète dans leurs bijoux en pierre brute dont le traitement robuste et résistant survivra aux intempéries et au grand froid.
Les amazones sont des guerrières portant des armures légères en cuir, leur permettant de se déplacer avec rapidité et efficacité. Elles privilégient pour le reste de leur tenue des pièces de cuir brutes et des petites touches de fourrure. Elles se distinguent des autres humains par leur coiffe faite de plumes couleurs feu. Elles aiment également porter des bijoux (plumes, perles, pierres). 

Trois sortes d’elfes peuplent Cliabhan, et malgrĂ© leurs attributs communs (oreilles, pointues et cheveux longs), ils sont facilement identifiables les uns des autres.
Les hauts elfes se distinguent par des tenues ostentatoires rĂ©alisĂ©es dans des tissus de luxe finement tissĂ©s. Le rang de ces familles se mesure Ă  la finesse d’exĂ©cution des dĂ©tails ornementaux et aux mĂ©taux et pierres qui composent leur joaillerie.
Les elfes sylvains préfèrent, quant à eux, des tenues leur permettant de se fondre plus aisément dans la nature sauvage de l’île. Ils apprécient tout particulièrement le cuir, que ce soit pour leurs armures ou accessoires magnifiquement repoussés.
Les elfes ardents, enfin, sont reconnaissables Ă  la teinte rouge qu’ils associent aux autres couleurs d’Equinox. Afin de rendre hommage Ă  Fearg, le flamboyant, ils aiment ajouter Ă  leur tenue des ornements directement sortis de la forge d’Arah.

Les faunes forment un peuple extrĂŞmement disparate dans leur apparence, leur unique trait commun Ă©tant la paire de bois qu’ils arborent. Bois de cerf, bois d’auroch, bois de biche, leur aspect varie grandement d’un individu Ă  l’autre, mais tous les lient avec fiertĂ© au puissant Adharc. Alors que certains faunes ne possèdent pas d’autres particularitĂ©s les diffĂ©renciant des humains, d’autres affichent des traits animaliers assez marquĂ©s, tels les sabots, la queue, le pelage ou encore le museau. C’est par exemple le cas de la communautĂ© de satyres vivant au cĹ“ur de la Cordillère d’Ambre.

Les hommes-loups sont peu nombreux sur l’Ă®le et il est plutĂ´t rare d’en croiser, cette communautĂ© vivant en meute, recluse dans les montagnes. Ils sont toutefois aisĂ©ment reconnaissables. Bien qu’ils possèdent des oreilles pointues semblables Ă  celles des peuples elfes, les hommes-loups sont plus poilus, y compris sur le visage. Alors que certains possèdent des crocs acĂ©rĂ©s, c’est l’iris couleur feu de leurs yeux qui permet d’identifier la majoritĂ© d’entre eux. Leur regard est d’autant plus perçant, que leur peau est plus foncĂ©e autour des yeux, trait qu’ils n’hĂ©sitent pas Ă  accentuer par du maquillage noir.

Accessoires clés

Les masques

Les tiares

Les plumes

Les fourrures

Le masque en cuir est un accessoire que l’on peut retrouver sur toutes les races de Cliabhan. PortĂ© aussi bien par des guerriers que des sages, il permet d’évoquer le feuillage de nos forĂŞts profondes, un animal totem ou encore de rappeler la divinitĂ© tutĂ©laire de tout un chacun.

La tiare est un accessoire particulièrement prisé des elfes, bien qu’il n’est pas rare que d’autres ethnies en arborent. 

Qu’elles soient tressĂ©es ou forgĂ©es, incrustĂ©es de pierres prĂ©cieuses, ou joliment gravĂ©es, elles indiquent souvent la noblesse des origines de celui qui la porte.

La plume est un Ă©lĂ©ment très apprĂ©ciĂ© par de nombreuses communautĂ©s, que ce soit pour son lien Ă  la divinitĂ© Gliocas, ou pour l’amour des crĂ©atures ailĂ©es qui peuplent l’Ă®le. Elles peuvent par exemple ĂŞtre montĂ©es en bijoux, accrochĂ©es Ă  un bâton de druide ou encore assemblĂ©es dans des coiffes ostentatoires. Tous ne recherchent cependant pas le mĂŞme type de plumes.  Alors que les Ny’rnes ne jurent que par les plumes sombres des corbeaux, les amazones prĂ©fèrent les tons flamboyants, en l’honneur des Rohks, les oiseaux de feu qu’elles protègent.

Chaque habitant de Cliabhan a Ă  cĹ“ur de ne gaspiller aucune partie de l’animal qui vient de le nourrir. En plus du cuir, des os, des plumes et des dents, ils apportent un soin tout particulier Ă  l’entretien des fourrures qu’ils jugent prĂ©cieuses. PortĂ©es sur les Ă©paules pour tenir chaud, ou en couvre-chef de manière plus ostentatoire, afin de rendre hommage Ă  l’animal, ces dernières sont prĂ©cieuses et certains affirment mĂŞme ressentir ainsi l’énergie mystique des dĂ©funtes crĂ©atures du Darach.

un courant de pensée

Les Garants

Un courant de pensée a commencé à se répandre dans Cliabhan: la vie est sacrée et il ne faut plus tuer d’animaux pour les manger, car cela accélère la fin de la faune. Les adeptes de cette voie, appelés les Garants, défendent la vie animale et essaient de sensibiliser les personnes qu’ils croisent à cette problématique. Pour se reconnaître, les Garants portent autour du cou un pendentif confectionné par leur soin, qui respecte les conditions suivantes: un morceau allongé de bois clair (env. 10 cm), ficelé et agrémenté de perles. Le reste de l’ornement est laissé libre et peut s’inspirer de chaque région. Les garants évitent toutefois d’utiliser des parties animales.