Sous cette appellation sont regroupĂ©es toutes les humaines originaires de Cliabhan et appartenant Ă  la Grande tribu du Rokh. Compte tenu de la fĂ©rocitĂ© de ces guerrières, il est extrĂŞmement difficile d’obtenir des informations sur elles.

La tribu regroupe en son sein plusieurs clans, exclusivement composĂ©s de femmes, Ă  l’exception de quelques esclaves mâles. La tribu est dirigĂ©e par une matriarche, secondĂ©e spirituellement par une chamane, gardienne des traditions et des pratiques religieuses.

Les Amazones vouent un culte aux redoutables Rokh, et nombre de leurs rituels et pratiques mystérieuses y sont liés.

Plusieurs rapports de hameaux forestiers proches du Bois de Rokh font Ă©tat d’enlèvement de très jeunes filles, ce qui laisse penser que, depuis le dĂ©clin du Darach, les Amazones capturent directement leurs futures guerrières. La pratique est nouvelle, puisque, par le passĂ©, on entendait plutĂ´t des rumeurs de fougueuses guerrières sortant des bois pour s’accoupler avec les bĂ»cherons et forestiers les plus vigoureux de la rĂ©gion du Rokh.

De fait, les Amazones comptent exclusivement dans leurs rangs des humaines, de souche montagnarde ou forestière. Certaines rumeurs font Ă©tat d’enlèvement de jeunes filles des colonies, bien que non vĂ©rifiĂ©es.