Cliabhan

Cliquez sur une zone de la carte pour obtenir plus d'informations

Cliabhan
Boxlom Kern Traly Skallive Barrière de l'Ours Barrière du Sanglier Le Maelström Barrière du Corbeau Comptoir de Nualtan Havre du Lotus Foyer du Darach La Tîme Erole Visoyens Bretagny Lac du Conflens Portes-Ardentes Razag Norn Dubarnalle Grodevod Pommerit Renadie Seacht Lochan Terres d'Arah Arah Chant du Sud Freiborgus Kalanos Lorges Le Repos Pic du Kraken Pics du Cuivre Montagnes Bleues Miel-Bois Île aux Morts L'Epine Dunes aux Oliviers La Daybete Côtes d’Ambrebrique Col du Chien Fou Chaîne d’Achalan Briganbois Bois-Serraz Bois de Rokh Bois des Braises La Bande Verte Baie de la Déchirure Veladrome Surach Nostrogad Crocs de l'Aube Col de l'Echo Kapeux Vallée Sombre Fante La Cordillère d’Ambre Valcor Deora Breac Champvert

Boxlom

Jadis une communauté montagnarde de taille importante, Boxlom a presque disparu il y a une dizaine d'années suite aux attaques d’un Fiellon, un démon enragé. Les ruines d’un petit castel surplombent encore la ville, qui se remet doucement de ses blessures. D'habitude farouchement indépendants, les montagnards de Boxlom ont accueilli ces dernières années de nombreux colons, en exigeant toutefois de ces derniers un stricte respect de leurs traditions.

En savoir plus

Kern Traly

Ancienne communauté montagnarde, le port abrite désormais plusieurs redoutables clans de colons guerriers, fédérés depuis 10 ans par un redoutable Jarl, Harugson Tueur de Tempêtes.

En savoir plus

Skallive

L’Île du Nord est continuellement battue par les vents marins. Par chance pour ses habitants, de nombreuses collines vallonnent l’intérieur des terres, offrant un abri relatif contre les éléments. Deux montagnes solitaires dominent l’endroit, tels deux crocs gigantesques. La population de l’île se divise entre les montagnards de pure souche, et des colons.

En savoir plus

Barrière de l'Ours

Malgré la chute de la barrière magique, cette section de dolmens gardiens assure encore la protection des côtes de l’est, grâce à un champ de force. Une monumentale statue d’ours occupe le point central du dispositif.

En savoir plus

Barrière du Sanglier

Malgré la chute de la barrière magique, cette section de dolmens gardiens assure encore la protection de l'intérieur des terres, grâce à un champ de force. Une monumentale statue de sanglier occupe le point central du dispositif.

En savoir plus

Le Maelström

Depuis la chute de la barrière de protection qui entourait l'île de Cliabhan, il y a 15 ans de cela, la zone du Maelström est devenue particulièrement dangereuse pour la navigation, une tempête surnaturelle déchirant sans cesse ce secteur. L’épicentre de ce phénomène présente des caractéristiques stupéfiantes ; un gigantesque tourbillon, environné d’éclairs et d’énergie arcanique, encercle un cristal en lévitation d’un blanc laiteux et d’une taille colossale.

En savoir plus

Barrière du Corbeau

Malgré la chute de la barrière magique, cette section de dolmens gardiens assure encore la protection des côtes du sud, grâce à un nuage permanent de brumes épaisses. Une monumentale statue de corbeau occupe le point central du dispositif.

En savoir plus

Comptoir de Nualtan

Comptoir commercial, il assure actuellement la liaison entre l’île et le continent de Mythodea pour la marine elfique. L’endroit est réputé pour ses vins fins, mais également pour être une plateforme du trafic d’herbe à pipe auquel se livrent les communautés de Visoyens et de Freiborgus.

En savoir plus

Havre du Lotus

Petit port géré conjointement par d'anciens forestiers et des hauts elfes, le Havre du Lotus assure la liaison entre le Foyer du Darach et le Comptoir de Nualtan. Bien dissimulé dans des falaises, le port n'est connu que du peuple de l'Equinox.

En savoir plus

Foyer du Darach

Le Darach étant sacré pour l'Equinox, nulle construction ou intervention extérieure n’altère sa perfection. Depuis les origines de l'Equinox, de grands édifices forestiers ont été bâtis au pied de l’arbre, formant une ville où la nature occupe une place prépondérante.

En savoir plus

La Tîme

Prenant sa source dans les rocheuses de Razag Norn, la Tîme possède un courant assez rapide avant de se jeter dans le Lac du Conflens. Plus calme dans sa seconde moitié, la rivière permet la navigation de navires à fond plat. De nombreuses truites fraient à l’embouchure du lac.

En savoir plus

Erole

Le grand village du lac est une importante communauté des colons. Erole est le centre du pouvoir de Bretagny. On y pratique la pêche et la chasse, la région alentour étant particulièrement giboyeuse. Plusieurs navires à fond plat descendent régulièrement la rivière de la Tîme pour commercer avec Visoyens.

En savoir plus

Visoyens

Petite communauté de colons, Visoyens survit grâce à la pêche et assure le commerce entre le Comptoir de Nualtan et Erole. La communauté fait parti de la principauté de Bretagny. Les habitants du port sont extrêmement friands d'herbe à pipe.

En savoir plus

Bretagny

Petite principauté de colons, Bretagny regroupe essentiellement de minuscules hameaux de paysans. La féodalité et la chevalerie en sont les principes fondamentaux, deux concepts totalement étrangers pour le reste de Cliabhan. Erole en est le siège du pouvoir, et avec Visoyens, son unique communauté d’importance.

En savoir plus

Lac du Conflens

Le plus grand lac de l’île est propice à la navigation ; le produit de la pêche assure la survie de la communauté d'Erole. Un réseau de galeries sous-marines, au sud du lac, attise l’imagination des colons chasseurs de trésors, persuadés de l’existence d’antiques ruines naines.

En savoir plus

Portes-Ardentes

Cette chaine de montagnes est dominée par plusieurs volcans en activité, qui réchauffent sensiblement le climat du sud de l’île. Aride, la région n’en est pas moins occupée par plusieurs tribus d’orcs belliqueux, qui se livrent à des luttes intestines pour la domination de riches gisements de fer.

En savoir plus

Razag Norn

Plusieurs communautés de montagnards occupaient jadis les vallées verdoyantes de la région, bénéficiant des bienfaits du Lac du Conflens et de la protection des montagnes. Malheureusement, plusieurs épidémies d'une maladie étrange, appelée Sommeil Blanc, ont poussé la population à migrer. Quelques minuscules hameaux subsistent néanmoins, vivant en quasi-autarcie au cœur des montagnes.

En savoir plus

Dubarnalle

La région est connue pour ses fjords majestueux et ses impressionnantes montagnes boisées. Plusieurs hameaux de montagnards particulièrement farouches occupent les quelques espaces plats de la contrée.

En savoir plus

Grodevod

Cultivées il y a longtemps par des communautés de forestiers, les terres de Grodevod sont désormais en jachère. Lièvres et lapins abondent dans ce secteur de l’île, faisant le bonheur des rapaces de la Chaîne d’Achalan et des trappeurs de Dubarnalle.

En savoir plus

Pommerit

Ce secteur reculé de l’île est battu en permanence par un vent chaud et sec, canalisé par les Portes-Ardentes. De nombreux murets en pierres sèches jalonnent le paysage, vestiges d’une activité montagnarde jadis florissante.

En savoir plus

Renadie

La région des côtes du nord de Cliabhan, et premier endroit où les colons ont posé pied sur l'île. La proximité du Darach vitalise particulièrement la nature dans ce secteur.

En savoir plus

Seacht Lochan

La région des Sept Lacs est connue pour sa difficulté d’accès, et la redoutable famille guerrière qui s’y est installée. Ce réseau de petites vallées et de lacs est gouverné par Ragven Adharc.

En savoir plus

Terres d'Arah

Les Terres d'Arah sont le foyer des elfes ardents. Jadis verdoyantes et accueillantes, elles ont été perverties par la folie des habitants de L'Epine. Bien que la nature y ait regagné ses droits, de nombreux secteurs restent encore infestés de morts-vivants, errant sans but, liés par une noire magie à ces terres. L'unique communauté d'importance de la région est Arah.

En savoir plus

Arah

Communauté assez récente, Arah regroupe en son sein des elfes ardents et des créatures des bois forcés de s'unir pour lutter contre la folie de l’Epine. De nombreux druides y résident, assurant la sécurité du Bois des Braises.

En savoir plus

Chant du Sud

Garnison haut elfe, Chant du Sud assure la sécurité du sud de l’île depuis la chute de la barrière magique. De nombreux tisseurs de charmes et thaumaturges elfes s’y sont installés, renforçant les énergies magiques des dolmens gardiens encore intactes de la Barrière du Corbeau.

En savoir plus

Freiborgus

Port de colons de moyenne importance, Freiborgus est surtout réputé pour son fromage de chèvre local et son micro-climat pluvieux. Les pêcheurs de Freiborgus sont souvent en compétition avec ceux de Lorges.

En savoir plus

Kalanos

Petit village reclus de chasseurs et de trappeurs montagnards, Kalanos doit sa survie à la faune des montagnes proches. Les loups gris sont la proie de prédilection des traqueurs du village, qui arborent avec fierté les peaux de ces redoutables prédateurs. La vie dans cette région est particulièrement rude et dangereuse.

En savoir plus

Lorges

Port de colons relativement important, Lorges est une communauté joyeuse qui abrite de nombreuses auberges et tavernes. Mais l’endroit est principalement réputé pour ses forges, alimentées par le minerai des Pics du Cuivre. Elle se livre à un commerce actif avec les montagnards de Dubarnalle, et surtout avec Veladrome, où elle écoule ses produits manufacturés.

En savoir plus

Le Repos

Niché au cœur des collines, le Repos est un havre de paix pour les voyageurs fourbus. Une petite communauté de druides s’y est installée, offrant leur protection aux animaux et aux égarés.

En savoir plus

Pic du Kraken

Ce volcan éteint est un lieu de mystère et de magie. Il surplombe une région giboyeuse, où la vie semble déborder de manière presque surnaturelle. Plusieurs rumeurs circulent sur cet endroit, notamment à propos d’un important clan d’hommes-loups. Si plusieurs habitants de Bretagny affirment commercer avec eux, ils ne semblent toutefois guère vouloir se mêler aux étrangers.

En savoir plus

Pics du Cuivre

Cette chaîne de montagne regroupe les sommets les plus imposants de l’île. Elle doit son nom à la teinte étrangement brune de la roche qui compose majoritairement les pics. Ses riches filons de minerai y ont attiré de nombreux mineurs, qui profitent de la Daybete pour envoyer directement leur production aux forges de Lorges.

En savoir plus

Montagnes Bleues

Massif montagneux de petite taille, le secteur est surtout connu pour l’implantation d’un monastère tenu par de farouches montagnardes. Lieu de repos et d’accueil pour des femmes en détresse, ce sanctuaire doit sa protection à une puissante druidesse elfe, Aenria Griffes-Agiles.

En savoir plus

Miel-Bois

Une importante communauté elfique s’est installée au cœur de ces bois, profitant de la proximité de la Daybete pour y construire un petit port.

En savoir plus

ĂŽle aux Morts

De nombreux tumulus et cairns ont été édifiés sur cette île, qui, malgré son nom macabre, n’abrite aucun mort-vivant. Bénéficiant de la protection d’une communauté druidique vouée à Leacht, l’île recueille les dépouilles de ceux qui veulent revenir à la Nourricière.

En savoir plus

L'Epine

Jusqu'en 3007, L'Epine était une communauté forestière prospère. Mais l'endroit est désormais un lieu désolé, aux ruines hantées et infestées de morts-vivants...

En savoir plus

Dunes aux Oliviers

Le climat chaud de cette partie de l’île, résultant sans doute de son activité volcanique, a favorisé la croissance de nombreux oliviers. Malheureusement, leur exploitation est compromise par la présence d’une féroce communauté d’ogres, qui y sévit depuis de nombreuses années. Plusieurs vestiges de petits hameaux humains témoignent de la violence de cette tribu.

En savoir plus

La Daybete

Fleuve de moyenne importance, la Daybete s’écoule des Pics du Cuivre à la mer. Son lent courant favorise le commerce fluvial et la navigation.

En savoir plus

Côtes d’Ambrebrique

Un vent sec et brûlant balaie en permanence ces côtes déchiquetées, où l’aridité des terres n’a d’égale que la puanteur dégagée par les nombreux gisements de soufre qui s’y trouvent. Une féroce tribu d’ogres, les Ragegorges, y a toutefois établi ses quartiers depuis plusieurs années, menant de sanglants raids contre les communautés alentour.

En savoir plus

Col du Chien Fou

Unique point de passage praticable dans la Chaîne d’Achalan, le col est étroitement surveillé par des patrouilleurs elfes de Bois-Serraz.

En savoir plus

Chaîne d’Achalan

Longue chaîne de sommets montagneux, on y trouve d’importantes populations de rapaces. Les flancs des montagnes les moins escarpées sont recouvertes de forêts de conifères, qui abritent une faune abondante. De nombreux rangers elfes y circulent.

En savoir plus

Briganbois

Ces bois sont infestés de brigands et de parias, dont une partie provient de la population exilée des Dunes aux Oliviers. Installés dans de petites enclaves, ils survivent principalement grâce à la chasse et la rapine, n’hésitant pas à dévaliser les voyageurs de passage. Ils s’opposent souvent aux druides du Repos, dont ils refusent toute aide.

En savoir plus

Bois-Serraz

Une petite communauté d’elfes sylvestres s’est installée au cœur de ces bois profonds, tranquille en apparence. Néanmoins, de nombreuses plateformes de combat sont dissimulées dans la canopée, faisant de cette forêt un bastion à même de protéger le Darach en cas d’invasion par le Col du Chien Fou.

En savoir plus

Bois de Rokh

Si le climat est doux dans ces bois proches des côtes, l’atmosphère peut soudainement devenir ardent. En effet, les Rokh, d'impétueux oiseaux de feu géants, y ont élu domicile. Vénérés par une redoutable tribu de guerrières dont ils partagent l’habitat, ces animaux attisent la convoitise de nombreux colons braconniers. Mais la tribu du Rokh protège farouchement sa forêt…

En savoir plus

Bois des Braises

Par le passé, ces bois ont été corrompus par la folie de l’Epine. Afin de purifier complètement la noire magie qui y opérait, les elfes d’Arah prirent la douloureuse décision d’incendier la forêt, en appelant aux pouvoirs du dieu Fearg. Le bois a désormais regagné sa vigueur d’antan grâce aux soins de la communauté druidique d’Arah, et fut renommé ainsi pour commémorer ce noir moment de son histoire.

En savoir plus

La Bande Verte

Vestige d’une ancienne communauté druidique, la nature s’y développe avec vigueur. Une antique pierre-gardienne semble canaliser les courants magiques latents vers le cœur des marécages de la Bande-Verte.

En savoir plus

Baie de la DĂ©chirure

De nombreux haut-fonds parsèment les profondeurs de la baie, repaires d’imposants monstres marins. Plusieurs ruines sous-marines au centre de la baie laissent à penser qu’un antique cataclysme aurait ravagé le secteur en des temps anciens.

En savoir plus

Veladrome

Grand village colonial densément peuplé, Veladrome est avant tout un port de transit vers le continent pour les colons de l’île. Souvent en proie à la violence et aux débordements, les rues de Veladrome sont malfamées. Mais cela n’empêche pas le commerce de tourner, et gens et marchandises y transitent tous les jours.

En savoir plus

Surach

Fief du clan eflique Uniel'Vin, Surach regroupe plusieurs palais aux entrelaças délicats, façonnés magiquement par de puissants thaumaturges. A l’ombre de chênes centenaires, le clan Uniel'Vin cultive le raffinement elfique depuis des temps immémoriaux, ne se mêlant qu’aux autres familles elfiques les plus sophistiquées.

En savoir plus

Nostrogad

Village colonial portuaire de taille importante, il est le principal concurrent commerciale de son voisin, Veladrome. Nostrogad s’est spécialisé dans la pêche et l’exploitation des ressources maritimes. Ainsi, l’ostréiculture assure la richesse et la renommée des bijoutiers du village. Conséquences fâcheuses, sa richesse a attiré l’attention de nombreux malfrats, désormais très bien implantés dans la région.

En savoir plus

Crocs de l'Aube

La chaîne des Crocs de l'Aube comporte les sommets les plus acérés de l'île. Si leur base est couverte de conifères, les montagnes escarpées sont majoritairement nues. En se tenant sur le versant est de la chaîne rocheuse, à l'aube, un saisissant phénomène de lumière donne l'impression que des crocs gigantesques ensanglantés déchirent le paysage.

En savoir plus

Col de l'Echo

Le seul écho que l'on entend dans ce col est celui du passé. Jadis utilisé par de nombreux druides se rendant auprès du sanctuaire de l'Ours, le passage n'est désormais guère plus fréquenté. Des éboulements obstruent certaines sections, et les quelques relais installés par les fidèles de l'Ours sont en ruines pour la plupart.

En savoir plus

Kapeux

Kapeux est une grande communauté forestière, bordant un coude de la Daybete. Les artisans du village se sont spécialisés dans la production textile, plusieurs ateliers de tissage bénéficiant de la puissance du cours d'eau voisin.

En savoir plus

Vallée Sombre

S'enfonçant telle une plaie dans les flancs des Pics du Cuivre, la Vallée Sombre porte bien son nom. Les parois escarpées de la vallée semblent absorber toute la lumière, alors qu'un vent froid y siffle en permanence. En pente, le voyageur qui s'engage dans ce corridor géant à véritablement l'impression de s'enfoncer dans les entrailles de la chaîne montagneuse.

En savoir plus

Fante

Fante est un refuge pour les contrebandiers, parias de la société et autres individus louches. Bâtie sur les deux parois opposées d'une énorme faille rocheuse, l’agglomération est un enchevêtrement de ponts en bois et de cabanes suspendues. Plusieurs lupanars et maisons de passe assurent tristement la renommée de l'endroit.

La mer s'engouffrant dans la gigantesque faille qui s'étend sous Fante assure aux navires de contrebandiers un port d'attache relativement sûr.

En savoir plus

La Cordillère d’Ambre

La Cordillère d’Ambre est une étroite chaîne de montagnes, dont la roche rappelle de par sa teinte la précieuse sève fossilisée.

En savoir plus

Valcor

Valcor est un petit village...

Deora

A l’abri d’un creux vallonné aux pieds des Montagnes Bleues, non loin de la sinueuse Daybete, le hameau de Deora abrite une communauté mixte de Faunes et de Forestiers.

En savoir plus

Breac

Dominant la Baie de la DĂ©chirure, Breac est un petit village de pĂŞcheurs.

En savoir plus

Champvert

Champvert est un petit village agricole proche de la Tîme. Une partie du fleuve est détournée dans des canaux afin d'en irriguer les cultures.

En savoir plus

Cliabhan (littĂ©ralement le berceau) est une Ă®le au sud du continent de Mythodea. Terre natale du Peuple de l’Equinox, l’île Ă©tait protĂ©gĂ©e par un rĂ©seau de dolmens gardiens (ou barrières druidiques), directement alimentĂ©s par la puissance du Darach. CoupĂ©e physiquement du monde par cette barrière, elle existait Ă©galement dans une temporalitĂ© qui lui Ă©tait propre. Chaque heure passĂ©e dans le reste du monde Ă©quivalait Ă  une annĂ©e entière sur l’Ă®le. Mais il y a environ 15 ans de cela, la barrière magique qui entourait l’île disparu soudainement, rĂ©vĂ©lant ses cĂ´tes aux colons fraichement dĂ©barquĂ©s sur le continent de Mythodea…

Le climat de l’île est tempĂ©rĂ©, quoiqu’une certaine activitĂ© volcanique rĂ©chauffe sensiblement la rĂ©gion sud, permettant l’Ă©panouissement d’oliviers. Si de longues chaĂ®nes montagneuses parsèment le paysage, de vastes forĂŞts de conifères occupent l’essentiel des terres. La neige est inconnue sur l’Ă®le, Ă  l’exception peut ĂŞtre des rares sommets les plus hauts. Quelques marais recouvrent d’importantes Ă©tendues, proches gĂ©nĂ©ralement des grands cours d’eau.

Principalement occupĂ©e par des enclaves elfiques, l’île accueille Ă©galement plusieurs villages de Montagnards et de Forestiers, habitants ancestraux de Cliabhan. A leurs cĂ´tĂ©s s’épanouissent diverses communautĂ©s de crĂ©atures sylvestres. Ces groupes forment dans leur ensemble le Peuple de l’Equinox. L’Ă®le reste majoritairement sauvage. Les cultures sont de taille modeste, et les rares chemins et routes qui sillonnent l’Ă®le s’apparentent plus Ă  des sentiers de chèvres qu’Ă  des routes dignes de ce nom. Les Colons ont bien tentĂ© de paver quelques tronçons cĂ´tiers, mais cela reste une exception.

Suite à l’affaissement de la barrière magique qui la protégeait, les côtes de Cliabhan ont progressivement été occupées par des colons humains directement venus du continent. Attirés par les ressources naturelles de l’île, ces nouveaux venus ont dû apprendre à composer avec le caractère résolument isolationniste du Peuple de l’Equinox. Néanmoins, les rapports entretenus s’améliorent sensiblement avec le temps, les pouvoirs déclinant du Darach forçant les Glands à chercher de l’aide et des ressources auprès des colons.