Runes de l’Equinox par Hyldar

Lors de leur formation, les Gardiens du Savoir sont amenĂ©s Ă  Ă©tudier les treize runes majeures de l’Equinox. Elles ont un caractère sacrĂ©, et possèdent de nombreuses interprĂ©tations possibles. Le point, prĂ©sent sur chacune des runes, marque leur caractère sacrĂ© ; il s’agit d’un renvoi direct au Grand Cycle. La rune du Grand Cycle possède donc une double importance.

Ces runes ne sont jamais utilisĂ©es Ă  la lĂ©gère, et rarement par le peuple. Elles ornent en gĂ©nĂ©ral les textes liturgiques, et certains objets importants. Les runes sacrĂ©es sont parfois gravĂ©es sur des pierres, employĂ©es pour des formes de divination. Bien qu’apprĂ©ciĂ©e du peuple, cette pratique est rĂ©primandĂ©e par les Gardiens du Savoir les plus conservateurs. Aussi les tireurs de runes se montrent-ils relativement discrets. Certains artisans rĂ©putĂ©s de Cliabhan emploient une forme dĂ©rivĂ©e des runes pour marquer leur travail. Le point est toutefois prohibĂ© sur ces runes “profanes”. Pour en faire usage et les faire reconnaĂ®tre, les artisans doivent au prĂ©alable demander l’autorisation aux Gardiens du Savoir.